Saturday, October 01, 2005

Shangrila, Cantal, même combat

Suite à une expérience intéressante initiée par TEAMASTER et LA FEUILLE DE THE, retrouvons les passionnantes aventures de THE & FROMAGE.
Hier soir je me suis fais une petite session, par nostalgie... des plateaux tibétains. En effet le gout du Pu'er fait essentiellement le gout du thé lacté, et dans une certaine mesure du thé au beurre, que les tibétains boivent quotidiennement.
Pour éprouver des sensation douces similaires, je conseille de prendre un pu'er agé, assez fort mais un peu rond, un cuit de cinq ans fera l'affaire, et de l'associer avec un fromage frais, de chèvre ou de vache, ceux qui ne sont pas trop fort et qui ont encore un bon gout de lait frais. J'ai aussi essayé avec un Salers jeune, c'est terrible !

3 Comments:

At October 01, 2005 3:51 PM, Blogger Bertrand said...

J'ai déguster un pu er cuit de 1997, avec le fromage conté! Ce Pu erh de 1997 m'avais été offert pour le comparer à un Pu er cuit de 1988.

La difference entre les deux pu er était que le 88 étais plus doux que le 97!

Et en dégustant le 97 (plus fougueux) en combinaison avec le fromage compté, le 97 était doux et moelleux! Plein et rond en bouche! Le fromage quand à lui fesai ressortir son goût de lait de fache. Mariage parfait pour moi!

 
At October 01, 2005 4:18 PM, Blogger Bertrand said...

J'ai adorer l'association du camenbert le Rustique (étiquette bleu) avec un Wulong hautement fermenté (Qilan).
Le gpût du thé fais ressortir celui du fromage et vice versa!
Remarquable alliance!

 
At December 13, 2005 1:51 PM, Blogger Tit' said...

Une belle et délicieuse association : un Lapsang Souchong bien équilibré, dont la fumaison n'a pas dissimulé totalement les arômes puissants du thé, une tranche fine de fromage de brebis (Petit Basque) sur un morceau de pain de campagne (Poilane) légèrement grillé.

Un MUST, somme toute très personnel !

 

Post a Comment

<< Home